AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Gabriel Desrosiers

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Gabriel Desrosiers   Jeu 27 Mai - 10:16


- Gabriel Desrosiers -


    Nom : Desrosiers
    Prénom : Gabriel
    Surnom : C'est préférable de ne pas m'en affubler
    Âge : 25 printemps du moins en apparence. Mais il semblerait que j'ai traversé les siècles que je ne compte plus.
    Orientation sexuelle : Hétérosexuel
    «Race» & Groupe désiré : Vampire. Human's Blood Sucker

    Aspect physique :
    Je mesure dans les un mètre et quatre vingt treize poussiéreux centimètres. Ma stature s'est amincie et musclée au fil des siècles. Mais pour mon adresse personnelle et mon ardeur au combat, je pratique toutes les formes d'arts martiaux possibles et inimaginables. Juste pour essayer semble-t-il. J'ai la peau qui est restée d'une couleur diaphane, bien pire après ma transformation. Ma peau n'est soumise à aucune imperfection, pure et lisse. Mes cheveux toujours laissés en bataille mais avec une chance inouïe restent savamment coiffés. Comment je peux y arriver ? Aucune idée. Une chevelure assez sombre dont certaines mèches rebelles s'amusent à retomber sur mon visage rien que pour m'ennuyer. J'ai les yeux de ma défunte mère. Des yeux d'un bleu d'azur teintés de légères ombres noires. Quand je subis cet être que je déteste, mes prunelles deviennent d'un marron très sombre tirant sur un rouge hermès, seul mes yeux trahissent mes expressions.
    J'ai des mains fines aux longs doigts traduisant à elles seules des aptitudes pour le violon, mortel j'en jouais pendant des heures. Mais je l'ai gardé comme trace de mon passé, mais il pourrit enfermé dans son cercueil de velours noir. Que dire d'autre ? Mis à part que tout me sied, autant les vêtements victoriens que ceux d'aujourd'hui, je ne vois rien d''autre à coucher sur le papier.


    Caractère : Singulièrement, je prône la mauvaise humeur. Distant et par moment colérique, je préfère m'adonner à l'art de la solitude. Or, je possède toutefois un caractère doucereux quand il est question d'obtenir quelque chose de la part de mes vis-à-vis. Mais je déteste avoir recours à la violence, ça ce sont les restants de mon caractère humain, or certains en ont fait les frais quand je ne parviens plus à me contrôler. Ce qu'il me reste de mon caractère humain, il n'y a pas grand chose me direz-vous ... Il me reste cette Mélancolie qui me ronge intérieurement et ce sentiment de culpabilité dont je n'ai jamais pu en déterminer la provenance.
    La Bête, je surnomme ainsi mon autre facette, a fait de moi quelque chose de sanguinaire, de violent mais surtout d'imbu de moi-même. A plus forte raison, un combat sans merci se livre entre cet Être dont je nie l'existence et le restant d'humanité qui me lie encore sur cette terre. Je déteste ce que je suis devenu, mais je suis obligé de faire avec. J'ai encore plus de travers qu'auparavant désormais, plus de défauts quand je me laisse gagner par ce que je suis devenu (note : il les avait avant, toute ses tares, mais il ne voulait pas se les avouer, le vilain). J'ai toujours cet air éternellement mélancolique qui se traduit par un regard des plus tristes. Par contre il y a une seule chose qu'il ne faut pas faire, jamais. Oser prendre le médaillon de Rose ....

    Car là, je ne réponds plus de moi.

    Vie professionnelle : Adjoint du Conservateur au Musée du Louvre
    Famille : Deux géniteurs dont j'ai préféré m'éloigner. Pour éviter qu'ils ne souffrent inutilement par ma faute. Je sais qu'ils ont pensé à moi, mais dans mon fort intérieur, c'est fini, de toute manière ils ne sont plus de ce monde. Ma fiancée Rose, dont seul le médaillon en or blanc, symbole de notre Amour, reste une trace indélébile. Elle fut tuée par une nuit de pleine Lune. (note de l'auteur, car l'auteur a toujours été fortement sadique avec ses persos : c'est Gab' qui l'a tué dans un état second (vampirique) et dont par définition il ne s'en souvient pas)


Dernière édition par Gabriel Desrosiers le Sam 29 Mai - 9:51, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Gabriel Desrosiers   Jeu 27 Mai - 13:30

Passé de votre personnage :
Chapitre I - Enfance


Une enfance des plus chaotiques dont les souvenirs sont assez nébuleux. Je me rappelle à juste titre que je haïssais mon père, celui qui faisait tant de mal à cette mère que je chérissais par dessus-tout. Elle seule me comprenait et je le lui rendais bien. Au départ elle ne voulait pas de cet enfant, car la vie de la terre n'offrait pas assez de rendements. Je suis le fruit d'une union non désirée, ma si belle mère répondant au doux prénom de Blanche et ce gueux tortionnaire dont j'ai préféré oublier le patronyme. Ma mère couturière de son état, rêvait de monter à la capitale afin de présenter ses splendides créations à la haute noblesse du tout Paris. Mais mon père ce félon, préférait qu'elle se tue à la tâche de la terre, et non pas se bercer d'illusions comme celle d'arriver à être l'intime couturière du Roi. Mon père, je le haïssais, quand il touchait ma mère, même étant enfant je m'y interposais, mais rien n'y faisait. Ma si douce mère préférait recevoir la punition à ma place. Je détestais voir ses prunelles bleutées nimbées de larmes par sa faute.

Ce salaud, je languissais qu'il crève. Mais petit, on a pas la force d'agir, on a juste la force de penser. Alors dans mon lit tard le soir, je le maudissais en priant Dieu qu'il exauce mon souhait : celui de disparaître de la surface de la Terre et de laisser ma mère libre.Car je n'ai jamais vraiment compris comment ma mère pu épouser un type pareil. Il l'a trompée, il n'y a pas d'autres solutions sinon.
C'est ici que se stoppent mes bribes de mémoire, le reste c'est vraiment flouté dans mon inconscient, juste une chose néanmoins : il me semble que la Reine, dans un de mes souvenirs, portait une création de ma mère.

Chapitre II - Adolescence


Mon aspect chétif d'enfant s'est modifié au profit d'une musculature plus importante. J'aidais malheureusement mon paternel aux travaux de la ferme, tandis que ma mère, elle, se reposait. Je faisais ses tâches coutumières pour qu'elle n'abîme point ses blanches mains aux durs labeurs. Je lui souriais toujours et elle me le rendait ce sourire qui me réchauffait tant le cœur. Je l'aimais plus que tout et plus que ma propre vie ... Si j'avais su. J'étais mandaté par ma mère pour aller porter ses créations dans tout le Paris, ce que je faisais avec un plaisir non feint. J'aimais voir ces belles dames s'enivrer des tissus que cousait ma mère, des textures et de ces couleurs sublimes dont elle usait. Ces dames aimaient en essayer plusieurs et en prendre plusieurs, ce qui subvenait aux besoins de mon père. Ces mêmes dames me questionnait, savoir si toutes les robes encadraient bien leurs tailles et repulpaient leur poitrine si ferme. Évidemment, j'étais dans la période où je commençais à m'intéresser aux courbes féminines, et d'après mon vécu, elles mes trouvaient à leur goût et aimaient à converser avec moi. Bien que dans mon enfance, je ne fus pas allé à l'école, c'était ma mère qui m'instruisait alors malgré tout j'en avais de la conversation et de la répartie.
Elles aimaient que je leur rende visite, cela flattait mon égo et le leur aussi. Mais en rentrant de ces visites interminables, mon regard ne décolla plus d'un si délicieux visage ...

Elle se tenait là. Encadrée de ses deux parents visiblement, parée d'une robe couleur de sang et d'une peau si pâle qu'elle serait facilement passer pour un spectre. Sa chevelure était d'un noir de corbeau contrastant merveilleusement bien avec des prunelles d'un vert émeraude où un éclat rieur était parfaitement perceptible. Elle s'appelait Rose Dechanel et elle était prédisposée à se marier avec un riche commerçant, joaillier de Paris. Et fournisseur des plus grands fortunés. A côté de lui, je ne faisais pas le poids. Rose, elle aussi m'avait remarqué et elle me souriait gracieusement m'octroyant une révérence faisant chavirer ses tissus vaporeux. Je lui avais fait mon plus beau sourire, elle riait de bon cœur ... Mais ses parents eurent tôt fait de me replonger dans la réalité, nous n'avions point le même statut. J'étais un "pauvre" et elle était depuis sa naissance d'une lignée pure et il ne fallait surtout pas enticher celle-ci en y amenant un paysan stupide et sans le sou. Là encore c'était inutile de persévérer. Mais elle m'avait tant plu dans sa robe que je ne pouvais détacher mon regard d'elle et surtout mon cœur qu'elle avait réussi à emprisonner. Moi qui depuis petit, ne recherchait la compagnie de personne en ce bas-monde.
Il s'était instauré un petit jeu entre nous, je venais la retrouver sous un arbre dans un parc à une telle heure et nous conversions de choses et d'autres. Et j'aimais nos interminables discussions.

Mon géniteur m'avait douloureusement ramené à la Réalité, car il semblerait qu'une guerre se prépare, un soulèvement du bas peuple envers le Roi. Il m'avait dit que je devais m'engager et me battre aux côtés de mes "frères" les plus démunis. Ceux qui sont dévorés par le Roi. Et j'étais obligé ...
1789, la Révolution Française et tout ce qu'elle a engendré, des pertes dans les deux camps. Mon père n'avait pas menti.

Je laissais Rose pour embrasser la Mort.



Chapitre III - Le Vampire : Mort et Renaissance


C'est douloureux mais je me souviens encore de ma mort est celle qui me l'a donnée.

J'étais sur le champ de bataille, valeureux au combat, j'en avais laissé derrière moi des ennemis, les pourfendant de ma baïonnette comme un fidèle soldat que j'étais malgré moi. Un compatriote est tombé à côté de moi, je n'avais pas le temps de lui creuser une sépulture décente car je devais sauver ma peau. C'était chacun pour soi et j'étais un des seuls à rester debout, encore. L'autre camp avait subi plusieurs pertes mais il restait tout de même pas mal de soldats. Et dans mon camp, c'était l'hécatombe. J'en voyais encore mourir sous mes yeux. Quand cela va-t-il s'arrêter ? J'ai ma réponse visiblement.
L'autre camp, dont il restait un seul survivant et moi-même nous nous rencontrèrent. Il est mort, mais il a entraîné inexorablement la mienne, d'un coup d'arme bien placé.

Je me retrouvais agonisant, pensant à celle que j'aime, ma mère et mon père celui qui m'a entraîné vers Charon le Passeur. Mon souffle s'amenuisait, ma plaie béante malgré le fait que je pose ma paume dessus n'en tarissait pas de couler. Lâchant inexorablement ce fluide vital, qui eut tôt fait de l'attirer. Elle ...
Je m'étais crû dans un rêve, il me semblait qu'elle m'accueillait à bras ouverts en posant une main si froide sur mon visage encore chaud. Sa froideur me surprit mais je ne pouvais me dégager. Ses prunelles améthystes me sondèrent un court instant avant qu'elle ne m'embrasse fugacement sur les lèvres. Et de basculer vers mon cou, dont la morsure me surprit violemment.
La douleur brûlante s'insinuait dans tout mon être, ravageant tout sur son passage, dévorant la parcelle d'humanité qui me restait. En quelques secondes, Elle m'avait transformé en une chose que j'abhorrais par delà les frontières de mon inconscient. Un être assoiffé de sang et violent ... Elle était partie aussi vite qu'elle était apparue.

Pour ma part, je devais m'habituer "seul" à ma nouvelle vie. Sans aide extérieure, je voulais la retrouver Elle. Mais je n'avais aucune piste.

Je rentrais, pour ma part, seul survivant de cette bataille qui a fait rage, voir Rose. Le fiancé était mort au combat, donc il me restait encore une chance semble-t-il. Rose m'attendait surprise. On lui avait certifié qu'il n'y avait bien aucun survivant de cette guerre atroce. Elle me scrutait mais rien ne transparaissait de mon visage. J'étais rentré un soir de pleine lune la voir, je m'en rappelle encore, cette Lune était d'une couleur sanguine. Appelant le sang ...

Après, je ne me rappelle plus de rien.

Le lendemain, on m'annonçait la mort de ma fiancée retrouvée dans un état des plus déplorables. Elle m'avait donné son médaillon, que je garde précieusement comme une relique sacré. Je le tuerais celui qui lui a ôté la vie. Vu ma transformation, je ne décidais pas de rentrer voir mes parents, ils croient de toute manière que je n'ai pas survécu, je n'ai pas envie de leur imposer mon "état". Je décide de continuer seul.
J'en ai arpenté des pays, rencontré des personnes, vampirisé d'autres, tué certaines et épargné quelques-unes. Je ne cohabite pas avec les humains, je scrute de loin les Lycans et je hais la race que je suis.

J'ai décidé de revenir dans la ville qui m'a transformé, comme témoin de ma pénitence éternelle ...


Feat With ? : Jake Gyllenhall


Dernière édition par Gabriel Desrosiers le Sam 29 Mai - 9:29, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Gabriel Desrosiers   Jeu 27 Mai - 15:38


- & vous ? -


    Nom/Surnom : Comme si j'allais le dire Rolling Eyes
    Code du règlement : Validé
    Comment avez-vous connu le forum : Par Callixte :D
    Double compte : Pas que je sache en tout cas :D
    Quel âge avez-vous : 24 années de bons et loyaux services sur la Terre,ma petite dame :p



Dernière édition par Gabriel Desrosiers le Jeu 27 Mai - 16:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Veruca Van Helsing
    Insane & Megalomaniac..
    Be Careful Sweetheart.

avatar


Feuille de route
Employeur: Vieil Opéra
Côté coeur : Célibataire endurci/e
Relations:

MessageSujet: Re: Gabriel Desrosiers   Jeu 27 Mai - 16:00

{ Bienvenue (a)

( et veuillez excuser le fait que j'ai dû séparer le sujet,
Pour que la présentation soit tout à la suite quoi, sinon ça coupait,
Et ca fait pas beau x) Vous pouvez toujours lui redire bienvenue xD )

Alors on commencera par le : ton code est incomplet (a)
Sinon, je m'attaque à lire ta fiche et je te dirais après x)

_________________


Perfect Goddess
Beautiful, Immortal
Skinny, Bloodthirsty
By your side
To the end...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Gabriel Desrosiers   Jeu 27 Mai - 18:00

    Bienvenue Gabriel : )
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Gabriel Desrosiers   Jeu 27 Mai - 18:03

Merci Miss :D
Revenir en haut Aller en bas
Veruca Van Helsing
    Insane & Megalomaniac..
    Be Careful Sweetheart.

avatar


Feuille de route
Employeur: Vieil Opéra
Côté coeur : Célibataire endurci/e
Relations:

MessageSujet: Re: Gabriel Desrosiers   Jeu 27 Mai - 18:42

{ Validé (a)

& j'allais oublier bien entendu ><

Quelques liens utiles :

» Demande d'emploi
» Fiche relations
» Gestion des posts

_________________


Perfect Goddess
Beautiful, Immortal
Skinny, Bloodthirsty
By your side
To the end...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Gabriel Desrosiers   Jeu 27 Mai - 18:50

Hey ! Bienvenue mon cher Gaby MrGreen
Quelle célérité pour un tel pavé (digne de toi ça Razz )
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Gabriel Desrosiers   Jeu 27 Mai - 18:57

Mdr tu me connais bien là Cal' :D
C'est surtout que j'avais du taf toute, mais je me suis dit : tant que t'as pas terminé ta fiche, tu peux pas te plonger sereinement dans ton travail.

Donc hop là finie huhu
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Gabriel Desrosiers   Jeu 27 Mai - 19:15

Un gros bienvenue!!!!!!!!!! :D
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Gabriel Desrosiers   Jeu 27 Mai - 19:16

Merciiiiiiiii pour ton gros bienvenue ! Ouin
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Gabriel Desrosiers   Sam 29 Mai - 16:31


    Bienvenue frère vampire (a)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Gabriel Desrosiers   Sam 29 Mai - 17:40

Merci petite démone :p
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Gabriel Desrosiers   

Revenir en haut Aller en bas
 
Gabriel Desrosiers
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» DE GABRIEL BIEN AIME A MARC BAZIN LES PRIMAIRES SANG UN CONSEIL ELECTORAL !e
» LES Voies DE LA RECONSTRUCTION PAR JEAN GABRIEL FORTUNÉ.
» Gabriel Soap, [validée]
» Justin Gabriel Vs Ted DiBiase Jr
» Justin Gabriel Vs Evan Bourne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
True Blood - La Révélation :: et si tout commençait ici.. :: 
Présentations
 :: Archives.
-
Sauter vers: